haut revue 

  

REVUE "PHILAT’EG NATIONAL"

 

INFORMER                  COMUNIQUER            EDUQUER

 

INFORMER :

C’est l’un des rôles essentiel de tout organe de presse.

 Pour notre publication c’est :

 

  • Au travers de la rubrique permanente "Activités des structures de l’association Philat’eg National" apporter toutes les informations susceptibles d’intéresser les adhérents de l’association.
  • Au travers des rubriques permanentes "Philat’eg infos", porter à la connaissance de ses abonnés, les nouveautés de timbres français et de par le monde, ce qui a place dans les thématiques touchant aux énergies électrique et gazière.


 

COMMUNIQUER :

C’est

 

  • Ouvrir ses colonnes non seulement à ses abonnés mais également à tous ses lecteurs.
  • Etre attentif, au travers des courriers reçus, aux désirs et attentes des abonnés et des lecteurs.


 

EDUQUER :

 

C’est

 

  • Exploiter, au travers d’un divertissement, les aspects culturels illimités de la philatélie pour accéder et accroître les connaissances de chacun.
  • Apporter ou parfaire les connaissances philatéliques par des articles spécialisés.

 

 

HISTORIQUE DE LA REVUE PHILAT’EG NATIONAL

 

Dès les premiers mois de l’année 1975, l’idée de réaliser un organe de communication d’information et de formation se fit ressentir alors que le groupement PHILAT’EG NATIONAL n’avait que quelques mois d’existence.

 

Cette idée se concrétisa rapidement et dans le courant du mois d’avril 1975, le N° 1 vit le jour. Il était l’œuvre du club philatélique de Brest : PHILABREIZ 146. Les bases de son principe et de sa réalisation étaient posées. La diffusion était assurée par PHILAT’EG NATIONAL en direction de tous les clubs de nos Industries, adhérents à notre groupement.

Les N° 2 et 3 furent respectivement l’œuvre de la Section Philatélique de Gurcy le Chatel (77) et de la Section Philatélique du GSAP aidée dans sa tâche par la CAS de Paris.

Le N° 4 a été conçu par le club PHILAT’EG 45 (Orléans) et le N° 5 par le club PHILAT’EG BEARN-BIGORE (Pau).

Le N° 6 réalisé par le club PHILAT’EG 44 (Nantes) eut, grâce au « dynamisme légendaire » de Raymond BOUYÉ (†) un nombre de pages important et un tirage conséquent : 4500 exemplaires. Sa diffusion fut large.

Les N° 7 et 8 ont été respectivement exécutés par l’Association Philatélique Gazélec de la CAS de Béziers-Montpellier et par les sections Philatéliques 210 et 406 (Lille).

Les N° 9, 10 et 11 ont été réalisés par la « Commission Bulletin » de PHILAT’EG NATIONAL.

Les difficultés rencontrées pour la réalisation de ces trois derniers numéros : papier de plus en plus difficile à se procurer, moyens techniques d’impression difficiles à mettre en œuvre, temps important de tirage, etc… nous incitèrent à trouver d’autres moyens.

Tout naturellement, la réalisation par un imprimeur a été décidée tout en conservant, dans un but de minoration des prix, la réalisation de la maquette de montage ainsi que des bandes d’exposition.

Et c’est ainsi que sortit le N° 1 de la nouvelle série au mois de mars 1979. La mention « nouvelle revue » subsista jusqu’au N° 11 afin de différencier les deux générations de revues. Dès lors, très régulièrement, la parution trimestrielle fut la règle.

Jusqu’au N° 22 la diffusion (en nombre) était faite aux clubs, charge à ces derniers d’en assurer la diffusion à leurs adhérents.

Pour assurer la diffusion directe à chaque adhérent, restaient à résoudre deux problèmes :

 

-        Obtenir la reconnaissance par la Commission Paritaire des Publications et Agences de Presse, ce qui permet de bénéficier d’un tarif préférentiel d’envoi postal et de payer une TVA réduite sur les factures d’imprimerie.

 

-        Mettre en place un fichier des abonnés.

 

Ce deuxième point fut relativement facile à résoudre grâce au fichier des adhérents de PHILAT’EG NATIONAL que René Chandioux tient avec maestria.


Le premier point fut par contre plus délicat à mener à son terme. La première demande d’avril 1979 fut un échec. Cela ne nous découragea pas et à la Nième demande en juillet 1984, nous avons reçu enfin une réponse favorable qui se concrétisa par l’attribution d’un numéro de Commission Paritaire le 24 septembre 1984.

Plus de 5 ans s’étaient écoulés entre la première demande et l’attribution du N° de Commission Paritaire ! Mais seul le résultat compte…

Dès lors, à partir du numéro 22, la revue a pu être adressée directement aux abonnés.

Nous avons voulu, pour le numéro du 10ème anniversaire (N° 40 de mars 1989) faire un numéro de prestige avec impression de plusieurs pages et de la couverture en quadrichromie. Compte tenu des échos que nous avons eu, il semble que cette initiative ait fait plaisir aux abonnés. Malheureusement ce type d’impression n’est pas envisageable pour l’instant pour tous les numéros. Une seule raison : son prix de revient est le double d’un numéro classique.

Actuellement, la revue en est au numéro 114 et le tirage moyen est de l’ordre de 4650 exemplaires.

La revue a pu paraître au cours de ces années, non seulement grâce au talent des auteurs d’articles, mais également grâce à « l’équipe Revue » composée de Bernard MOUETTE, actuel directeur de la publication et des rédacteurs en chef qui ont été successivement Jean-Baptiste CAYEUX, Raymond BOUYE, André COASSY, Jean ZAWADZKI et Jean Paul SALITOT et Bernard REMMERIE (titulaire de la fonction actuellement).

La mise en place du fichier des abonnés et sa mise à jour permanente est assurée par Jean-Claude BERTHIOL.

 

 

 

L’historique serait imparfait si l’on ne mentionnait que le groupe de travail « Revue » a été largement impliqué dans la réalisation et l’impression de l’ouvrage « L’Electricité et le timbre ».

 

Ce travail a été fait en collaboration étroite avec le groupe de travail « Brochure Electricité »

 

Philat'EG National - CAPSL - 8 rue de Rosny - BP 629 - 93104 Montreuil Cedex - Plan du site

© 2015 Philat'eg National, réalisation : Liderapro